Le chauffage électrique est-il interdit avec la RT 2012 ?

Depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 est obligatoire pour toutes les constructions et tous les dépôts de permis de construire après cette date. Une des principales obligations de la RT 2012 concerne les énergies renouvelables et la diminution des dépenses énergétiques des logements français.
Une des principales questions depuis lors concerne le chauffage électrique : est-il interdit depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi RT 2012 ?

Le chauffage électrique pas interdit mais très fortement pénalisé

La réponse est très simple : le chauffage électrique n’est pas interdit par la RT 2012. Cependant il est fortement pénalisé par le calcul du CEP (Consommation en Energie Primaire). En effet, votre projet de construction se doit d’être moins énergivore que les maisons « classiques » actuellement les plus représentées en France.
De fait, elle se doit de respecter le coefficient CEP maximal. Chaque KWh consommé dans votre logement est donc impacté d’un coefficient de 2.58 afin d’obtenir votre consommation primaire.

Energie primaire et énergie finale : quel impact sur la RT 2012 ?

Voici un exemple pour mieux comprendre les choses :
Vous consommez 5 000 kWh par an pour vous chauffer, il s’agit là d’énergie finale. Afin de prendre en compte cet élément dans la RT 2012 et le calcul du Cep, il faut multiplier votre consommation par 2.58 pour obtenir votre consommation en énergie primaire. Vous consommerez donc 12 900 kWh ! Et c’est ce montant qui va être pris en compte dans votre calcul RT 2012.

De fait, le chauffage électrique est donc fortement défavorisé !

Ce coefficient de 2.58 provient de la perte d’énergie entre la production de l’électricité et l’acheminement sur le réseau afin que l’énergie vous parvienne. Bien qu’une partie de l’électricité soit perdue dans le transport, elle a tout de même été produite pour que vous puissiez vous chauffer.

Le chauffage électrique pas interdit mais peu pratique dans les faits

En conclusion, il est bien sur impossible de dire que le chauffage électrique est interdit dans un logement RT 2012 mais dans les faits il sera difficile de le mettre en œuvre. Vous devrez dès le départ concevoir votre projet dans cet optique en optimisant votre construction au maximum afin de compenser cette consommation plus élevée que la moyenne RT 2012.

Vous devrez donc prévoir plus d’isolation, une VMC très performante, des menuiseries particulièrement bien choisies afin de limiter leurs déperditions. Votre zone géographique jouera également fortement dans le calcul et permettra d’envisager, ou non, la pose d’un chauffage électrique.

Notre équipe est là pour réaliser avec vous votre projet et déterminer, via le biais d’une étude thermique, la meilleure solution pour votre construction RT 2012.

Et en RE 2020 ?

Avec l’arrivée de la nouvelle norme environnementale RE 2020, la question du mode de chauffage reste une préoccupation principale de nos clients. En effet, les nouveaux permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2022 devront prendre en compte la RE 2020 et intégrer le mode de chauffage aux calculs thermiques. Le chauffage électrique sera à nouveau en question et son utilisation devra être prudente. Chauffer son habitation en électrique direct ne sera pas une solution car le but de la RE 2020 reste une réduction de la consommation en énergie des bâtiments. En sachant que le chauffage électrique est fortement impacté pour la consommation en énergie primaire, il est peu probable que celui-ci soit retenu lors d’une étude thermique RE 2020.

Notre bureau d’étude thermique vous accompagne dans cette démarche et peut réaliser une simulation de votre future construction soumise à la RE 2020.